DÉMARCHE ARTISTIQUE

Ma démarche artistique s’articule autour de la recherche des angles morts pour en révéler toute la vivacité. La photographie me permet d’accéder à des perceptions, des points de vue différents. Cet œil a la capacité de s’éloigner de la réalité et d’appréhender le monde sous de nouveaux éclairages. À travers le prisme photographique, qui vient exacerber l’illusion du miroir en la déformant à volonté, je tente d’apporter des réponses, parcellées sur une réalité elle-même parcellaire.
L’œuvre, en bribe, questionne l’œil sur son besoin de tout savoir, son fear of missing out, en ne lui présentant qu’un angle, que quelques éclats éparpillés pour lui redonner sa joy of missing out. L’imagination est alors libre d’appréhender son univers sous de nouveaux éclairages, d’explorer des terrains en friches inexploités. C’est le regard de l’enfant, du novice qui voit pour la première fois, qui s’émerveille devant la nouveauté renouvellée. J’aborde ainsi des thèmes variés allant de l’expérience migratoire, à l’identité plurielle, en passant par l’héritage culinaire, ou encore l’exil culturel et volontaire. Ma démarche est profondément marquée par mon identité francophone qui intègre naturellement des éléments de la culture et de la langue.
La fragmentation invite l’œil à l’inusité, à la surprise, à l’envers d’un décor qui déjoue les perceptions. La photographie est miroir. Est-elle pour cela le reflet d’une réalité tangible et intime ? Nous renvoie-t-elle l’image que nous éprouvons à travers le prisme des émotions, sensations, impressions, conceptions que nous posons et espérons ? Nous nous percevons à travers les miroirs, les reflets et le regard des autres, soit un filtre entre le soi profond et sa reproduction, par une tierce partie. Je propose de faire écho à la réalité, en la faisant résonner, rebondir à nos yeux.
Mes intérêts sont également fondés sur la notion de mise en scène de mes œuvres photographiques fragmentées qui permet d’apporter différentes couches narratives et un caractère théâtral à l’expérience. Il ne s’agit plus de montrer les œuvres, mais de les considérer comme des personnages qui prennent part entière et jouent un rôle complémentaire et interactif. La photo est performance. Je la mets en scène pour qu’elle puisse prendre toute sa place narrative dans l’espace qu’elle occupe, tant intérieur qu’extérieur. Chaque cliché photographique est amené à raconter sa poésie, car je conçois les images comme des mots et les mots comme des images.

Je souhaite acheter une oeuvre d’Estelle Bonetto

Commentaire(s)

error: ce contenu est protégé !