ENTRE L’ORANGE ET LE POURPRE – NECT’ART – Août 2014

ENTRE L’ORANGE ET LE POURPRE
« La couleur est par excellence la partie de l’art qui détient le don magique. Alors que le sujet, la forme, la ligne s’adressent d’abord à la pensée, la couleur n’a aucun sens pour l’intelligence, mais elle a tous les pouvoirs sur la sensibilité. » – Eugène Delacroix

Newton bâtit sa théorie sur le précepte que la couleur relève d’une qualité occulte(1). Celle de Schopenhauer semble plus explicative. Il dit que « chaque
couleur est définie par section exprimée en fractionnement qui reflète une sensation de couleur selon l’activité de la rétine(2) ». Goethe a libéré la théorie de la couleur de sa dépendance à Newton et, finalement, son ami Schopenhauer s’est rallié à sa philosophie(3). Comme Aristote, Schopenhauer considère que les couleurs se présentent par le mélange de l’ombre et de l’obscurité avec la lumière en fonction du rapport mathématique entre les proportions de lumière et de l’obscurité(2).

Savez-vous qu’un rayon de lumière ROUGE peut soigner une entorse?

Pourquoi simplifier la définition de la couleur et de ses propriétés quand, pendant des siècles, des illustres théoriciens se sont disputé toutes les constructions intellectuelles pour embrasser à la fois la théorie et la pratique?

J’ose citer Paul Valéry : « Dans les arts, les théories ne valent pas grand chose. La vérité est qu’elles n’ont point de valeur universelle(4). »

(1)NEWTON, Isaac. 1672. « A new theory about light and colours », Philosophical Transactions of the Royal Society VI (80), February, 3075-3087.

(2)SCHOPENHAUER, Arthur. Traité sur la vision et les couleurs, traduit par FEJ Payne, édité avec une introduction par David E. Cartwright, Berg Publishers Inc., 1994.

(3)1re édition. Vol. 3: Briefe der Jahre 1805-1821, Lettres des années 1805-1821, Christian Wegner éditeurs, Hambourg 1965, p. 639

GOETHE, Johann Wolfgang von. Théorie de couleurs , Traduit par Charles Lock Eastlake , MIT Press, 1970.

(4) VALÉRY, Paul. Tel Quel / Oeuvres II, Bibliothèque de la Pléiade, nrf Gallimard-1960, page 638.

ENTRE L’ORANGE ET LE POURPRE, IL Y A...

La couleur du bélier, celle de nombreux drapeaux officiels, celle du do, du feu, de l’énergie : le ROUGE. Je m’attarderai à une seule couleur pour le moment, car elle est assurément la couleur la plus fascinante et ambigüe qui soit. Elle joue sur les paradoxes, anime des sentiments passionnels en complète contradiction : amour/colère, sensualité/sexualité, courage/ danger, ardeur/interdiction… Cette couleur remue les sentiments sans aucun doute. Elle s’impose comme une couleur chaleureuse, énergique, pénétrante et, d’une certaine manière, rassurante et enveloppante. D’un autre côté, on l’associe au sang, à l’enfer et à la luxure. Cette couleur chaude ne laisse donc pas indifférent et c’est là toute sa force : elle remue les passions, qu’elles soient positives ou négatives.

http://www.code-couleur.com/signification/rouge.html

http://www.code-couleur.com/dictionnaire/

 

LA CHROMOTHÉRAPIE…

Il faut aborder la chromothérapie pour apprivoiser le ROUGE. Ne lisez pas cet article qu’avec votre cerveau. Il vous faut ouvrir le cœur et l’esprit pour que votre créativité accueille le ROUGE. Voici des extraits du traité écrit par Pierre Van Obberghen au sujet du ROUGE qui exprime un besoin de ressentir la chaleur, de s’activer, de travailler. C’est un stimulant physique, tonifiant, fortifiant, dynamisant. « La chromothérapie est une méthode d’harmonisation et d’aide à la guérison naturelle des maladies par la lumière colorée. Cette technique thérapeutique repose sur la notion que la maladie est le résultat d’un déséquilibre énergétique. En projetant sur le corps des couleurs diffusant l’énergie dont celui-ci est privé, on retrouve l’équilibre énergétique et la voie vers la guérison », affirme Pierre Van Obberghen, thérapeute expérimenté de haute réputation.

« La première chose qui frappe le regard quand on contemple le ROUGE, qui est quelquefois appelé ROUGE de cadmium, ROUGE sang, ROUGE feu ou encore fraise écrasée, c’est qu’il s’en dégage une indéniable sensation de chaleur. Étant la couleur la plus chaude du spectre, il est naturel qu’on lui associe la symbolique du feu et de tout ce qui s’y rapporte comme la température, l’ignition et la combustion. » Ce traité de chromothérapie sort de l’ordinaire. Au-delà d’un simple commentaire symbolique touchant la nature des couleurs, vous découvrirez des facettes inconnues de celles-ci, dépassant le simple spectre du chromatisme de l’arc-en-ciel. Je vous recommande de vous prêter au « test coloré », ludique et révélateur, dans le traité qui vous permettra de percevoir des éclairages insoupçonnés sur la constitution subtile de votre être profond. Vos attirances et répulsions instinctives ainsi décodées vous aideront à situer le plan (physique, émotionnel, mental, affectif, spirituel) sur lequel il est possible d’apporter une harmonie ou une dynamique, une porte vers le bien-être, un chemin de guérison et d’évolution.

Pour en savoir plus sur la symbolique des couleurs et les propriétés de la couleur ROUGE :

Traité de Couleur Thérapie Pratique, Pierre Van Obberghen GUY TREDANIEL EDITEUR

 

ENCORE DU ROUGE…

Le ROUGE fut la première couleur à être utilisée pendant la préhistoire et resta pendant longtemps la seule couleur du cercle chromatique avec le blanc et le noir, qui ne sont pas réellement des couleurs. Très utilisée de la préhistoire jusqu’au 16e  siècle, où les protestants le considèrent comme une couleur immorale, le ROUGE est aujourd’hui très apprécié de tous et aussi des entreprises cherchant à séduire leurs clients.

kalipub-ceo, 22/01/2014
Créer l’identité visuelle de son entreprise
http://www.kalipub.com

 

LE CARRÉ ROUGE, L’HISTORIQUE D’UN SYMBOLE… 

« Aujourd’hui, dans les sociétés occidentales, il est synonyme de nazisme, alors qu’à l’origine, et, de nos jours encore dans plusieurs religions hindoues, il symbolise en fait la prospérité et le bonheur. Tout un détour, non? Le sens du carré ROUGE qu’on lui connaît aujourd’hui n’était probablement pas celui que lui reconnaissaient les têtes pensantes du national-socialisme allemand. C’est un peu ce qui est arrivé au Carré ROUGE, démonisé aujourd’hui du haut de bien des tribunes, au cours du printemps érable. Mais, si le carré est foncièrement inoffensif, le ROUGE fait peur pour bien d’autres raisons. Le symbolisme de la couleur ROUGE elle-même, associée d’un point de vue politique à la social-démocratie, mais également et, surtout à ses dérives socialiste, communiste, marxiste, léniniste, maoïste, et bien d’autres encore, peut être un autre élément qui justifie la réticence et la méfiance que certains entretiennent à son égard. »

Raymond Blanchard, agent de recherche et projets – 4 avril 2014
http://feecum.ca/index.php/actualites

SALMIGONDIS DE ROUGE…

Analogies et correspondances… Newton (1704) était convaincu qu’il devait y avoir une parfaite correspondance entre les diverses couleurs et les notes de la gamme.

. Voltaire résume les résultats : « La plus grande réfrangibilité du ROUGE répond à ROUGE » – do (ut).
Éléments de philosophie de Newton (1738), p. 182

Il ajoute : « Cette analogie secrète entre la lumière et le son donne lieu de soupçonner que toutes les choses de la nature ont des rapports cachés que peut-être on découvrira un jour. »
THUILIER, Pierre. « La revanche des sorcières. L’irrationnel et la pensée scientifique, Belin, 1997, p. 62.
. Un occultiste du XIXe siècle, maître Philippe de Lyon, soutenait ¸ceci : « Les sons, comme la lumière, sont formés de couleurs qui exercent une grande influence sur l’organisme. Do (ROUGE) excite le cerveau et agit sur l’estomac et les intestins ».

ENCAUSSE, Philippe. « Le Maître Philippe de Lyon, thaumaturge et L’Homme de Dieu », Éditions Traditionnelles, 1985, p. 247.

Kandinsky justifie les couleurs par leur musique et assimile les couleurs à des sons. Il évoque la « virilité » du ROUGE en établissant des correspondances entre les « résonances intérieures » produites par les différents arts, notamment la musique.

KANDINSKY, Wassily. Du spirituel dans l’art, et dans la peinture en particulier, Denoël, Folio essais, 1989

http://www.afscet.asso.fr/resSystemica/symbolique11/SargetSS.pdf

 

L’ALCHIMIE DU ROUGE…

Il y a union du mercure et du soufre. Le cuivre alchimique aurait une résistance électrique infiniment faible, une substance soluble dans le verre à basse température. En touchant le verre légèrement amolli, il se disperserait à l’intérieur, donnant une coloration ROUGE rubis, avec fluorescence mauve dans l’obscurité. Dans les textes alchimiques, la poudre obtenue, en broyant ce verre modifié dans le mortier d’agate se nomme « poudre de projection » ou « pierre philosophale ». Ainsi se termine le Grand Œuvre!

PAUWELS, Louis et Jacques BERGIER. Le matin des magiciens (1960), partie : « L’alchimie comme exemple », Chapitre IV.

 

DANS LE TAROT DE MARSEILLE…
Le ROUGE est la couleur du sang, du feu. C’est une couleur pleine de vie et d’énergie, c’est la couleur de l’action, de l’oxygène nécessaire à la vie. Le ROUGE, qui symbolise le sang dans le jeu, doit rester dans le corps, signe positif de santé. Lorsqu’il s’en échappe, il change de couleur. Cette couleur est la couleur de l’intérieur dans l’ordre naturel des choses. Le ROUGE est la couleur du plan matériel, du désir, du pouvoir temporel mais absolu.

 

DANS LA KABBALE…


Le Zohar assigne une couleur spécifique à chacune des Sephirot : le ROUGE est assigné à Binah (Intelligence). Ce système de couleurs est mis en parallèle avec celui des quatre mondes qui se voient également attribuer une couleur : le ROUGE est attribué au monde de Briah (création).
« Histoire de la mystique juive »
www.systerofnight.net

ÉTHYMOLOGIES…

. Les Hébreux : le mot Adom est synonyme d’Adam, qui vient d’Adamus,fait de terre ROUGE.

. Les Grecs avaient eux aussi plusieurs mots pour désigner la couleur ROUGE. Dans les Évangiles (texte grec), on trouve les couleurs porphyros, ROUGE de la couleur de la pierre de Porphyre (roche), et kokkinos, ROUGE écarlate, de kokkos, la cochenille et la teinture écarlate qui en est tirée.

. Les Latins avaient plusieurs mots pour signifier la couleur ROUGE, dont rubeus, roux, rougeâtre, qui a donné rubéole par exemple, et ruber, d’où rubicond et robus.

. Un autre mot, apparenté à celui de ruber, ROUGE, est robur, neutre, qui désigne le chêne dont le bois est veiné de ROUGE, appelé aussi rouvre. Par la suite, tout bois de même couleur a porté ce nom. http://fr.wikipedia.org/wiki/Rouge

. Des scientifiques des universités de Munich en Allemagne, de Southampton et de Rochester au Royaume-Uni, d’Innsbruck en Autriche et de Tianjin en Chine, se sont penchés sur la symbolique du ROUGE.

Un groupe témoin de femmes devait noter entre 1 et 9 des photographies d’hommes dont les couleurs du chemisier variaient. Il s’est avéré que les hommes en ROUGE ont été jugés plus charmants et plus attirants sexuellement que les autres, alors qu’ils ne paraissent pas plus agréables ou sympathiques que des hommes en chemisier d’autres couleurs. Ces expériences conduites dans quatre pays différents ont donné le même résultat. Par ailleurs, il a été établi que le ROUGE donnait aux femmes le sentiment que l’homme avait un statut social plus élevé.

Journal of Experimental Psychology publié par l’American Psychological

Association
http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Rouge&action=history

 

EN CONCLUSION…

Jeu de mots coloré !

Il était une fois un petit chaperon avec un nez de clown, au point cardinal sud de sa vie, assis sur le trésor de Rackham et contemplant le pouvoir de son 10edan de karaté. De la bouche du diable, on entendit un rire moqueur lorsque le Manchester United s’inclina à bâbord, devant une foule en délire. Attention! Interdiction de lever les cœurs et les carreaux devant la roulette qui pioche ses 18 numéros. Devant la croix de la pharmacie s’étiole le drapeau du Suriname au-dessus de la boîte aux lettres.

Trouvez donc les connotations appartenant à la couleur ROUGE !

Il y en a 17… AH ! QUE LE ROUGE A DES ATOUTS !

Jeu « Les c ouleurs vivantes » sur ICI EXPLORA

N’ajustez pas votre cerveau

EXPLOREZ CET ÉPISODE

L’EXPÉRIENCE SE POURSUIT AVEC LA SÉRIE DIFFUSÉE SUR ICI EXPLORA

PENSEZ LA COULEUR DIFFÉREMMENT.

Vous croyez comprendre les couleurs que vous voyez tous les jours? Vous pensez qu’une pomme est vraiment rouge ou qu’une feuille est vraiment verte? Détrompez-vous. Cet épisode de N’ajustez pas votre cerveau est le défi ultime lancé à vos méninges avec une série de jeux nteractifs et d’expériences fascinantes qui vont vous révéler une vérité pour le moins étonnante au sujet des couleurs : elles ne sont qu’une illusion créée par votre cerveau.http://napvc.exploratv.ca/episode/couleurs-vivantes

AMUSEZ-VOUS BIEN !

Bon été en couleurs !

 

SÜ (Suzanne Fortin), artiste et rédactrice pour NECT’ART

fortinsuzanne.com

 

Close