CHRONIQU’ART – Octobre 2015

Suggestions d’expositions :

Picasso Sculpture

September 14, 2015–February 7, 2016

MoMa museum, New York

………………………………………………………………………………………………………………………………………….

En octobre au Musée des beaux-arts de Montréal

DU CŒUR À LA CRÉATION – LES IMPATIENTS AU MUSÉE

Du 1er au 25 octobre 2015

La Fondation pour l’art thérapeutique et l’art brut du Québec a été mise sur pied en 1992 pour venir en aide aux personnes atteintes de problèmes de santé mentale au moyen de l’expression artistique. Son objectif principal était alors de créer pour la communauté un lieu de création et d’échange. En 1999, la Fondation a choisi de se faire connaître sous l’appellation Les Impatients, une manière d’affirmer que ses usagers, loin d’être considérés comme des patients, cherchent plutôt avec impatience la voie de la guérison et de l’épanouissement de leur personnalité et de leur art. Après une série de visites commentées de nos collections et de nos expositions, les participants, supervisés par un artiste, ont été invités à créer des œuvres personnelles dans les ateliers de l’organisme. L’exposition donne à voir les peintures, les dessins et les techniques mixtes issus de ce processus créatif.

Salle J.A. DeSève et Promenade

………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Saviez-vous que…

Le Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa abrite la plus importante collection d’art canadien ancien et contemporain au monde. Il réunit en outre la plus prestigieuse collection canadienne d’art européen du XIVe au XXIe siècle, d’importantes œuvres d’art américain, asiatique et autochtone, ainsi qu’une collection mondialement réputée d’estampes, de dessins et de photographies. Rendez-vous au www.beaux-arts.ca.

………………………………………………………………………………………………………………………………………….

RÉFLEXIONS SUR LA PSYCHOLOGIE DE L’ART

LE PARADOXE : UNE TECHNIQUE QUI FAIT EXPLOSER LA CRÉATIVITÉ !

Du jour où j’ai entendu le mot «paradoxe», j’en suis tombé amoureux. Je me souviens que, tout jeune, j’aimais déjà sa sonorité : je le répétais à haute voix et il me faisait rire chaque fois que je le prononçais. Et puis un jour, j’ai appris que ce mot désignait une idée très particulière, une idée qui choque notre système de valeurs parce qu’elle s’y oppose carrément ou même, plus simplement, parce qu’elle vient le narguer en ébranlant ses certitudes[1]. Cette déstabilisation cognitive peut aider l’artiste à découvrir, à atteindre et, même, à volontairement stimuler des niveaux jusque là inconnus dans sa créativité.

Il existe une technique simple et amusante qui permet de provoquer des idées créatives grâce au paradoxe. Il suffit de choisir un substantif quelconque et de lui associer un adjectif qui vienne provoquer ou contredire le sens qu’on lui attribue généralement. L’adjectif en question sera parfois tout spontanément évident, comme une illumination, mais si ce n’est pas le cas, on pourra faire une liste d’adjectifs et choisir celui qui nous séduit le plus. Par exemple, un graphiste qui décroche un contrat avec une firme publicitaire pourrait partir du mot «publicité» pour y associer l’adjectif «confidentielle» et ainsi obtenir un concept pour le moins intéressant. Et si la publicité que notre artiste doit développer porte sur un «parfum», il pourrait lui associer l’adjectif «inodore» !

Lire la suite…

………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Besoin d’aide pour la promotion, diffusion et mise en marché de votre travail artistique ?Contactez : www.mpsuppart.com

pub_mp_suppart_galerie_mp_tresart

CHRONIQU'ART_NECT'ART_Galerie mp tresart    galerie_mp_tresart_COMMUNIQUE DE PRESSE_NECT_ART    APPELS DE DOSSIERS_NECT'ART_Galerie mp tresart     HISTORI'ART_NECT'ART_Galerie mp tresart    POÈT'ART_NECT'ART_Galerie mp tresart

Close