RÉFLEXIONS SUR LA PSYCHOLOGIE DE L’ART – L’ART THÉRAPIE – CHRONIQU’ART – Décembre 2014

RÉFLEXIONS SUR LA PSYCHOLOGIE DE L’ART – L’ART THÉRAPIE

Qui n’a pas entendu parler de thérapie par l’art ou, plus précisément, d’art thérapie ? De nos jours, cette expression est si commune qu’elle est souvent galvaudée et qu’on en vient à l’utiliser pour parler de tous les effets psychologiquement bénéfiques de l’art sur l’être humain. Mais en réalité, l’art thérapie est, aux États-unis du moins, une discipline professionnelle qui exige des personnes qui la pratiquent une formation universitaire du niveau de la maîtrise et l’appartenance à l’American Art Therapy Association (Association américaine de l’art thérapie http://www.arttherapy.org).

Historiquement, l’art thérapie est une méthode d’intervention psychothérapeutique qui est apparue au début du XXe siècle. À l’origine, elle était destinée à traiter les patients internés dans les hôpitaux psychiatriques, ceux qu’on appelait encore les « fous ». Conçue à une époque où la psychanalyse était la seule approche disponible en psychologie clinique, l’art thérapie utilisait alors l’interprétation que le thérapeute faisait des symboles qu’il reconnaissait dans l’art de ses patients comme outil thérapeutique. De nos jours, l’approche a évolué et les thérapeutes de l’art se servent de concepts théoriques issus de toutes les écoles de la psychologie moderne.

L’art thérapie est une technique thérapeutique à travers laquelle un client utilise, sous la supervision de son art thérapeute, les médias artistiques, son propre processus de création et l’œuvre qui en résulte pour explorer ses émotions, se réconcilier avec ses conflits émotionnels, développer sa prise de conscience et son estime de lui-même, contrôler ses comportements et ses assuétudes, développer ses habiletés sociales et réduire son niveau d’anxiété. Cette définition est à peu près textuellement celle de l’Association américaine. Bien qu’elle soit fort alambiquée et puisse paraître un peu fourre-tout, elle exprime bien l’étendue des bénéfices psychologiques que l’art thérapie peut amener chez les personnes qui en bénéficient.

Peut-on conclure de cette liste des bienfaits de l’art thérapie que la pratique régulière de la création artistique serait une forme de panacée psychothérapeutique, une sorte de sérum anti-dépression ? C’est tout à fait possible… Une étude menée en 2009 dans une population carcérale a en effet démontré que l’art thérapie provoquait une amélioration notable de l’humeur des prisonniers évalués. La présence, chez les personnes incarcérées, d’un lieu de contrôle externe[1] (dû sans doute aux conditions de vie auxquelles elles étaient soumises) causait chez elles un haut niveau de dépression. Les conclusions de la recherche en question indiquent que l’art thérapie a aidé les détenus qui y ont eu accès à intérioriser leur lieu de contrôle, provoquant ainsi une amélioration de leur humeur générale et une diminution des symptômes dépressifs.

[1] La notion de lieu de contrôle fait référence à la tendance qu’une personne peut avoir à considérer que les événements qui l’affectent sont le résultat de ses propres actions, ou, au contraire, celui de facteurs externes.

henri_martin_laval_2014

Henri Martin-Laval,

Psychologue et artiste graphique

Rédacteur pour NECT’ART

http://henriml.com/

CHRONIQU'ART_NECT'ART_Galerie mp tresart    galerie_mp_tresart_COMMUNIQUE DE PRESSE_NECT_ART    APPELS DE DOSSIERS_NECT'ART_Galerie mp tresart    Nouvelles d'artiste - NECT'ART - Galerie mp tresart    HISTORI'ART_NECT'ART_Galerie mp tresart    POÈT'ART_NECT'ART_Galerie mp tresart

Close