Entretien avec Ginette Larose – NECT’ART – Juin 2014

ENTRETIEN AVEC GINETTE LAROSE, COACH PROFESSIONNELLE

 

Ginette Larose

gi@imagineinspiration.ca

www.imagineinspiration.ca

 

La renommée de la créativité n’est plus à faire. Elle a acquis à notre époque une notoriété toujours grandissante. Un employé créatif apportera à son employeur une longueur d’avance sur la compétition. La créativité est également une voie par laquelle transige l’unicité de l’artiste. Une mère monoparentale créative trouvera plus aisément des solutions aux multiples contraintes et obstacles qui se trouvent sur son chemin. La créativité permet de se jouer du destin, d’ouvrir une porte sur ce qui, à prime abord, semble inaccessible.

Ginette Larose est une coach professionnelle certifiée. La créativité, elle en fait son quotidien et la rend accessible à qui souhaite relever petits et grands défis. Selon cette dernière, « c’est par elle que vous serez outillé à imaginer les meilleures solutions aux difficultés que vous rencontrez dans la vie ».

Questionnée au sujet de son travail, voici ce qu’elle nous répond.

 

  Q :      Mme Larose, vous fournissez à vos clients du soutien et des outils qui leur faciliteront la tâche au quotidien ou encore qui les aideront lors d’étapes

significatives de leur vie. J’ai pu lire sur votre site Internet (www.imagineinspiration.ca) que vous êtes certifiée en KAIZEN (en Créativité et en Neuro

Programmation Linguistique). Que signifie cette appellation?

 

   R :       La méthode KAIZEN est plus qu’une technique de management, c’est une philosophie. Cette démarche japonaise se traduit comme suit : KAI signifie

« changement » et ZEN signifie « bon ». La fusion des deux mots veut dire : « améliorations concrètes et constantes ». Un outil très important dans

une démarche de réflexion personnelle ou professionnelle et qui repose sur une idée lumineuse du « un petit pas à la fois » et une question à la fois.

Le coaching que j’offre permet de débloquer les peurs, d’affronter les résistances aux changements, d’introduire des pensées positives, de

reconnaître  le succès et, enfin, de célébrer les grands succès. Je réunis la créativité et le Kaizen.

 

Q :        À quel moment et quand l’idée d’offrir de l’aide sur le plan de la créativité est arrivée dans votre vie?

 

R :        Même si j’ai reçu un héritage culturel généreux de mes parents, j’arrive d’un monde de violence et d’insécurité. Je me demandais si j’étais assez

bonne. Je me suis sabotée pendant longtemps. Plusieurs expériences difficiles et un lourd passé m’ont permis de développer de l’empathie et d’avoir

le goût d’aider les gens. Lors de la poursuite de mes recherches sur le développement de la créativité et le processus créatif, je me suis retrouvée à

San Francisco. J’ai alors fait la rencontre d’un homme qui pratiquait la philosophie appliquée. Il m’a guidée dans mes questionnements et j’ai réalisé

qu’en comprenant le processus et en utilisant la créativité, je trouverais dans cet « espace » le bien-être que je cherchais.

 

Q :       Ces rencontres s’adressent à tous : artistes, comptables, femmes au foyer, retraités, jeunes, entrepreneurs d’expérience, etc. Mais concrètement, comment se déroulent vos rencontres avec vos clients ?

 

R :        Cela dépend beaucoup du client et de ses besoins; parfois nous discutons longuement et je les écoute attentivement. Je pose plusieurs questions

pour trouver les programmations des mémoires gravées depuis des années qui causent les blocages et des ancrages négatifs. On tente de trouver

ensemble des aspects encore inexplorés des situations problématiques qui les troublent et de donner un sens aux multiples malaises. Le but est de

faire avancer la personne qui vient me consulter et de permettre l’intégration de nouveaux ancrages positifs.

 

Q :        Plusieurs blocages limitent l’accès à notre créativité. De quelle façon la confiance en soi permet-elle de la faire émerger?

 

   R :         À chaque « PETIT PAS » que l’on fait, nous célébrons! Un « PETIT PAS », c’est l’idée de faire une réflexion, par étapes et tout en douceur, sur les changements que nous voulons apporter, par l’expérience, l’exploration et l’exposition. Chaque « pas » devient une réussite, un succès qui ajoute une plus-value à la confiance en soi. La confiance en soi est valorisée lorsqu’on recycle nos peurs en énergie positive… Lorsqu’on expérimente des choses nouvelles… Lorsqu’on explore des solutions différentes… Lorsqu’on expérimente nos limites et que nous nous adaptons aux nouveaux contextes et que nous apprenons à vivre avec NOS SUCCÈS et nos faiblesses.

 

    Q :       Vous exposez à la Galerie mp tresart et vous êtes également représentée par cette galerie. Quelle relation entretenez-vous personnellement avec la créativité ?

 

    R :       Je ne peux pas me passer de l’art visuel, cela comble un besoin absolu de m’exprimer et de me réaliser. Je pratique en art visuel depuis 1972. J’ai fait quelques expositions et une cinquantaine d’ateliers créatifs. Le processus de la créativité est devenu un incontournable pour moi. C’est une façon de vivre aussi, comme la philosophie du KAIZEN. M’accomplir et concrétiser mes rêves en ayant le pouvoir de trouver des solutions adéquates qui seront satisfaisantes pour moi, c’est là que je suis heureuse. Nous sommes tous des êtres créatifs. Nous possédons tous des possibilités infinies de trouver des solutions pour mieux vivre. Au bout du compte, c’est d’être en contact avec quelque chose de plus « grand ».

 

    Q :       Quels sont les ingrédients essentiels d’une session de coaching satisfaisante? Quel est le rôle du client? De quoi doit-il être porteur?

 

    R :        Le coaching authentique est un accompagnement personnalisé permettant d’obtenir des résultats concrets dans la vie personnelle ou professionnelle. Il est grandement essentiel que les gens trouvent le bon coach certifié. L’approche, la philosophie (KAIZEN ou NPL) et les outils créatifs sont présents pour exercer, efficacement, des améliorations concrètes qui permettent au client de se réaliser. Un « excellent rapport » de confiance avec le client  est un ingrédient primordial. Il doit s’investir dans le processus et dans la progression des changements pour atteindre ses objectifs et ses rêves. 

 

    Q :      Quel serait le moment ou la partie du coaching qui vous marque davantage?

 

    R :       C’est lorsque je vois dans les yeux des clients, dans le moment présent, qu’ils viennent de saisir, de réaliser la source concrète de quelque chose.

Une des réponses, une solution ou une explication qu’ils cherchaient depuis longtemps, un soulagement, et qu’ils sont prêts à mettre en pratique.

 

    Q :       Quel est le client qui s’avère être un beau défi pour un coach ?

 

    R :       Pour moi, c’est celui qui a peur. Le courageux. Le client qui se donne la permission de venir me voir et de se déposer.

 

    Q :       Quel est le client le plus difficile ?

 

    R :        Celui qui ne veut pas faire le travail et qui n’est pas sérieux. Parfois, c’est qu’il n’est pas prêt à faire la démarche vers des changements. C’est très bien comme ça.

 

    Q :       Pour terminer, quel serait le cadeau que vous pourriez offrir à vos clients?

 

    R :        D’être heureux, d’explorer chacun de leurs outils et d’être autonomes. EXPLORATION de leur potentiel infini en s’EXPOSANT à de nouvelles solutions et EXPÉRIMENTER de nouvelles approches AFIN DE voir différemment les blocages qui les retiennent dans l’aboutissement de leurs rêves, de leurs projets, pour enfin trouver l’amour de leur notre vie : EUX-MÊMES.

Close